Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dictatorial Grimoire 1

Couverture du tome 1 : Cendrillon et Grimm.

Couverture du tome 1 : Cendrillon et Grimm.

Informations générales :

Titre : « Dictatorial Grimoire. » [VO : « Dokusai Grimoire »]

Auteur : Ayumi Kanô.

Illustrateur : Ayumi Kanô.

Editeur : Doki Doki. [VO : Média Factory.]

Prépublication : Gekkan Comic Gene.

Nombre de tomes : 3.

Nombre de pages : 192.

Genre : Seinen ; Fantastique ; Aventure ; Légende.

Résumé : (4ème de couverture)

Otogi Grimm, le descendant des frères Grimm, les auteurs des célèbres recueils de contes, découvre un mystérieux ouvrage dans le manoir familial dans lequel il vient d’emménager. Il ne se doute pas qu’en l’ouvrant, les personnages célèbres du recueil de contes vont alors surgir sous forme de magnifiques entités démoniaques. Cendrillon, Blanche-neige, le Petit Chaperon rouge... ils ne sont pas tout à fait comme vous les imaginiez !

Critique :

Tombée dessus par hasard au détour d’une période « scrutons les étalages » j’ai eu du mal à en décrocher. Faut avouer que la première surprise passée on a envie de découvrir les autres protagonistes, les Märchen et surtout… Comment les frères Grimm ont put faire ça à leur descendance !

Comme vous l’avez compris en lisant le résumé nous suivons Otogi Grimm, descendant des frères portant le même nom de famille, et vivant au Japon. Jusque là on peut dire que ça pourrait être banal, sauf que voila les différents personnages de contes sont retravailler au point que l’on se demande : « Mais qui est-ce ? » Oui, j’avoue ne pas avoir reconnu Cendrillon du premier coup d’œil…

Alors si vous désirez-vous replonger dans le monde des contes de Grimm n’hésitez pas !

Notes :

Ecriture/Personnages : 9,5/10 => Deux en un, car étant un manga ce sont principalement les perso’ qui parlent. Chaque personnage à son caractère, les Märchens représentant les contes ont les défauts et qualités des personnages initiaux bien que parfois poussés à leurs paroxysmes. L’humour que l’on peut y retrouver est assez plaisant sans pour autant être lourd.

Illustrations : 9,5/10 => Fluide et sans accroc, les traits font que l’on reconnait chacun des personnages une fois que l’on sait qui est qui. (Et une ovation pour Blanche-Neige ! *PAN*)

Compréhension : 8/10 => Si on retire le fait que l’on a du mal à reconnaître les dits personnages de conte, ce qui est logique étant donné que nous sommes dans la même situation que Grimm, tout se suit.

Intrigue : 7,5/10 => Retrouver les contes qui se baladent librement et qui risque d’attaquer, les enfermer ou non dans un bouquin, des situations dont on ne s’attend pas obligatoirement, se poser des questions au fil de certaines pages dont la récurrente : « Quel est ce conte ? ». Simple, mais efficace bien que la base puisse paraître connue depuis longtemps.

Total : 34,5/40 => 8,6/10